Mon Zoo à moi

chloé wary X villetaneuse

"Mon Zoo à moi" est le point d'orgue de la résidence d'écrivain que j'ai effectué à Villetaneuse durant 10 mois, d'Octobre 2021 à Juillet 2022. Cette exposition retrace les étapes de création de la bande dessinée "Rosigny Zoo" sur laquelle j'ai travaillé durant ce temps de résidence.

Cette exposition a été pensé pour accueillir un battle hip hop inédit, le "Battle Zoo" organisé avec l'association Get Down Movement. Des danseurs et danseuses venus de toute part, qui ont enflammé la piste et célébré avec style la rencontre entre hip hop et bande dessinée.

Mon Zoo à moi il parle fort, il vit à bout de rêves

Il vit en groupe, parle de bled et déteste les règles

Il joue au foot sous le soleil, souvent du soda dans la gourde

C'est le hip-hop qui le fait danser sur la piste

Il vibre même sur le rock, surtout si la mélodie est triste

Souvent en guerre contre les administrations

Avec des BAC Pro MEI qui t’envoie au charbon 

Il bosse mon Zoo, même si les paupières sont lourdes

Il n’oublie pas ceux qui sont passés par là, ceux qui ont vécu et ceux qui chaque jour le redécouvre

Il apaise les tensions meme quand c’est explosif,

il accueille, nourrit, il est créatif mon Zoo

Il a des valeurs, des principes et des codes

Il dort peu, il vit beaucoup, il parait feignant, désordonné, désabusé, mon zoo à moi c’est un bordel organisé, une bande de passionnés, des gens engagés ou juste des vrais sur qui comptés 

Et si mon Zoo à moi s'intériorise et s'interdit de saigner,

c’est pour mieux lutter quand la société oppresse

à coups de clichés 

Mon Zoo à moi ne vit pas dans le mensonge

Avec le cœur et la rage, à la lumière, pas dans l'ombre

Non mon Zoo il se mélange, ouais, c'est un arc-en-ciel,

il dérange, il gêne, refuse le cases et toutes ces normes institutionnelles 

Mon Zoo il s’est débridé, il roule en skate, en trotti ou en bolide, sur la A6 ou la N7

Il a besoin de sport et de danse pour évacuer

Il va au bout de ses folies, de ses quêtes,

il s’émancipe, il se cherche

Mon Zoo à moi il vit, au moins il l'ouvre, au moins il rit

Il est riche de ses jeunes, de ces marginaux,

il a de l’imagination et de la ressource 

Mon Zoo à moi c’est pas cette France profonde qui nous fout la honte et qui aimerait qu’on régresse, 

celle qui vote extrême 

Celle qui s'croit au Texas, qui a peur de notre liesse,

de nos couleurs diverses

Mon zoo à moi il avance, il se pose des questions,

il se transforme, il préserve sa nature profonde,

il est pas là pour plaire et il se revendique

de cette culture populaire qui gronde 

Alors peut être qu'on dérange, mais nos valeurs vaincront, sorti de la campagne ou de la tess

Si on est des citoyens, alors aux armes la jeunesse !

Joueuses

chloé wary X point éphémère

Elles s’appellent Barbara, Aïssata, Amandine, Inès, Gwen, Halima, Salomé, Mélissa, Candice, Mina, Paola, et Imane. Elles sont douze et forment les Roses de Rosigny, l’équipe de football féminin de Rosigny-sur-Seine.

— Joueuses est une exposition en lien avec la bande dessinée Saison des Roses, parue aux éditions FLBLB.

Attaquantes et défenseuses 

Ensemble elles forment le collectif 

Une bande de filles complices 

Captivant la street et le terrain 

Dans cet espace scénographique 

Accaparé par le football féminin 

S'exprime les prémices d'une grande équipe 

Voici venue les Roses de Rosigny.